Réaliser le son au cinéma

Formation

À Paris

3 090 € HT

Appeler le centre

Avez-vous besoin d'un coach de formation?

Cela vous aidera à comparer et à choisir le meilleur cours pour vous

Description

  • Typologie

    Atelier

  • Niveau

    Niveau avancé

  • Lieu

    Paris

  • Heures de classe

    70h

  • Durée

    2 Semaines

Atelier créé avec Daniel Deshays pour questionner le film documentaire à partir de sa forme sonore. En explorant les différentes formes de réalisation du son au cinéma à travers des visionnages et des exercices, il donne des outils pratiques pour l’écriture sonore d’un film, de la prise de son jusqu’au mixage. Chacun réalisera une écriture sonore associée à des images qu’il aura choisies.
Destinataires: réalisateurs de films documentaires, monteurs, ingénieurs du son, producteurs pré-requis: avoir écrit et réalisé, ou travaillé sur un ou plusieurs documentaires, quel que soit le contexte et les conditions de la production.

Les sites et dates disponibles

Lieu

Date de début

Paris ((75) Paris)
Voir plan
6 Impasse Mont-Louis, 75011

Date de début

Consulter

À propos de cette formation

Réalisateurs de films documentaires, monteurs, ingénieurs du son, producteurs pré-requis: avoir écrit et réalisé, ou travaillé sur un ou plusieurs documentaires, quel que soit le contexte et les conditions de la production.

Pré-requis : avoir écrit et réalisé, ou travaillé sur un ou plusieurs documentaires, quel que soit le contexte et les conditions de la production.

Questions / Réponses

Posez une question et d'autres utilisateurs vous répondront

Qui voulez-vous pour répondre à votre question?

Nous ne publierons que votre nom et votre question

Les matières

  • Son
  • Documentaire

Professeurs

... ...

... ...

...

Le programme

Cet atelier de réalisation sonore créé avec Daniel Deshays s’adresse à tous ceux qui souhaitent questionner le film documentaire à partir de sa forme sonore. En explorant les différentes formes de réalisation du son au cinéma à travers des visionnages et par des exercices, il donne des outils pratiques pour l’écriture sonore d’un film, de la prise de son jusqu’au mixage.


durée : 2 semaines (70 heures), du 5 au 6 septembre 2016.

Public :réalisateurs de films documentaires, monteurs, ingénieurs du son, producteurs pré-requis : avoir écrit et réalisé, ou travaillé sur un ou plusieurs documentaires, quel que soit le contexte et les conditions de la production.
nombre de stagiaires : 10
intervenants : Daniel Deshays, ingénieur du son est responsable de l’enseignement du son à l’ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre de lyon (ensatt) et le fut 10 ans à l’ecole nationale supérieure des beaux-arts de paris. Il a travaillé au cinéma comme à la télévision collaborant ainsi avec notamment chantal akerman, jean michel carré, philippe garrel, agnès jaoui, robert kramer, robert bober ou robert doisneau. Il a conçu et réalisé de nombreux espaces sonores muséographiques. Il a élaboré des créations sonores pour le théâtre durant 25 ans. Il a également réalisé la production et la prise de son de plus de 250 disques.
les autres intervenants (ingénieur du son, monteur son, réalisateur) ainsi que les professionnels invités pour l’ évaluation finale sont tous des professionnels (es) confirmés (es) et des pédagogues expérimentés.

Contenu du stage

première partie : les enjeux de la mise en scène du son

le matin, l’aspect théorique est abordé grâce à des écoutes, visionnages et analyses diverses.
l’après-midi est dédié à des exercices pratiques directement liés aux questions théoriques abordées le matin.
notions théoriques sur le son : faire apparaître une conscience de l’écoute. Ecoute d’extraits sonores, de films sans images, de documentaires radiophoniques.
réflexions portées sur :
la structuration sonore d’un film. Comment les sons se superposent, coexistent ?
réaliser la voix off : écrit et oral.
analyse filmique (fiction et documentaires) : les territoires sonores : les sons, les voix, les musiques.
analyse de films choisis pour la pertinence de leur forme sonore.
exercices pratiques et techniques :
les sources : natures, dynamiques et mouvements
les espaces sonores de prise de son
point de vue et point d’écoute
densité et pouvoir séparateur, le spectre.
la mise en scène appliquée aux voix, aux musiques, aux sons et ses enjeux.
les exercices de prises de son seront effectués en binômes et sans images puis avec images. Les travaux effectués seront présentés, écoutés collectivement et discutés.
entre la première et la deuxième partie, les stagiaires disposent d’une semaine hors stage pour élaborer un projet personnel et effectuer des prises de son sur un thème.

Deuxième partie : les travaux personnels

a partir de leurs propres images, d’images d’archives ou d’images sélectionnées par les formateurs, les stagiaires proposeront une hypothèse d’écriture sonore. Durant ces semaines, les stagiaires auront à effectuer des exercices de prises de son en fonction des images qu’ils auront choisies : sons directs et sons mis en scène. Encadrés par un monteur-son, ils pourront dérusher et monter les sons enregistrés.
approche critique du montage son : méthode et mise en perspective.
accompagnés par un mixeur son, les stagiaires apprendront à formuler des demandes, en fonction des choix de réalisation des sons et des images qu’ils y ont associés.
le dernier jour les travaux seront projetés et analysés en présence de professionnels invités.

Objectifs :

envisager le son comme élément structurant la réalisation cinématographique.
connaître les différentes formes de réalisation du son au cinéma.
connaître les différents moments décisifs de la création sonore : de la prise son jusqu’au mixage.
se confronter aux enjeux du sonore à travers la réalisation d’exercices.
donner des outils pratiques de questionnement de la méthode de réalisation (ou écriture) sonore à chaque stade de la réalisation d’un film.
repenser la réalisation de films documentaires à partir du questionnement de la forme sonore.

Méthode pédagogique : la formation alterne des temps d’enseignements théoriques avec des exercices pratiques et techniques. Toutes les étapes de l’écriture sonore, de l’enregistrement des sons jusqu’au mixage en auditorium, seront abordées durant cette formation. Chaque stagiaire aura l’occasion de réaliser une écriture sonore associée à des images qu’il aura choisies.

Modalites de candidature

sélection : le nombre de places étant limité à 10, une sélection sera faite à partir du cv et d’une lettre de motivation de chacun des candidats. Les participants peuvent aussi fournir une présentation d’un projet en cours (sans contrainte sur l’avancement du projet) ou d’un projet écrit et déjà réalisé. Ce document facultatif permettra aux intervenants de cerner les différents univers et ainsi de répondre au mieux aux attentes des stagiaires.
financement : le stage peut aussi être financé dans le cadre d’un congé individuel de formation (C. I. F. - inscriptions 4 mois avant le début du stage) ou d’un plan de formation par d’autres organismes : afdas,mediafor, fongecif, auvicom, uniformation.
les financements personnels peuvent être acceptés.

Informations complémentaires

Nombre d'élèves par classe : 10

Appeler le centre

Avez-vous besoin d'un coach de formation?

Cela vous aidera à comparer et à choisir le meilleur cours pour vous

Réaliser le son au cinéma

3 090 € HT