ESBA Beaux-arts Nantes

      M1 et M2. 4ème et 5ème Année de Beaux-Arts

      ESBA Beaux-arts Nantes
      À Nantes

      Prix sur demande
      Ou préférez-vous appeler directement le centre?
      Désirez-vous contacter un conseiller pour cette formation ?

      Infos importantes

      Typologie Master 1 et 2
      Lieu Nantes
      • Master 1 et 2
      • Nantes
      Description

      Objectifs: La phase projet (M1 et M2) est le temps consacré à la recherche approfondie liée au territoire artistique de l'étudiant. Au cours de ces deux années, des enseignements transversaux communs sont. proposés en histoire et théories des arts, écriture et théorie du projet de mémoire, environnement artistique et séminaires de recherche. Parallèlement l'étudiant s'inscrit en début de M1 auprès d'un direct.
      Destinataires: Commission d'équivalence. en cours d'études (étudiants issus d'un autre établissement d'enseignement supérieur artistique): sur avis des commissions locale et nationale d'équivalence (pré-sélection sur dossier de travaux artistiques du candidat puis entretien avec un jury). Période d'inscription à la commission: du 8 janvier au 17 avril 2007 (cachet de la poste faisant foi). Pré-sélection sur dossier: mardi 24 avril 2007. Date de la commission locale d'équivalence: mardi 15 mai 2007

      Installations (1)
      Où et quand
      Début Lieu
      Consulter
      Nantes
      39 Rue Félix Thomas, 44001, (44) Loire-Atlantique, France
      Voir plan
      Début Consulter
      Lieu
      Nantes
      39 Rue Félix Thomas, 44001, (44) Loire-Atlantique, France
      Voir plan

      Questions / Réponses

      Pose une question et d'autres utilisateurs vous répondrons

      Programme

      Module 1 : méthodologie de recherche et mise en oeuvre des recherches personnelles
      • Intitulé du cours : Direction de la recherche
      Objectifs et problématique :
      Dès le début de l' année M1, l’étudiant s’inscrit auprès d’un enseignant, directeur de recherche qui
      l’accompagnera dans son cursus durant 4 semestres, le dernier semestre (S10) étant consacré à la
      préparation du diplôme.
      Le directeur de recherche effectue les missions suivantes auprès de ses étudiants :
      - il propose une méthodologie de recherche adaptée au territoire de travail de l’étudiant et une
      méthodologie de production en lien avec les ateliers,
      - il organise le calendrier des accrochages et du diplôme blanc,
      - il conseille et introduit l’étudiant auprès des personnes ressources,
      - il oriente et suit l’étudiant dans son projet de mobilité ou de stage,
      - il conduit et participe à l’évaluation collégiale en fin de semestre.

      Module 2 : environnement artistique
      Lundi 9h30-12h30 (au second semestre)
      Jeudi 9h30-12h30 et 13h30 à 18h30 (au second semestre)
      Vendredi 14h-17h (au second semestre)
      • Intitulé de l’atelier 1 : Economie de l’art, connaissance du réseau institutionnel, statut de l’artiste
      Cet atelier propose 3 cours au second semestre.
      - Cours 1 : Pratiques artistiques émergentes et nouveaux médias
      - Cours 2 : Réseau institutionnel et économie de l’art
      - Cours 3 : Les outils de gestion
      Modalités pédagogiques : de 3 heures à 5 heures /hebdo
      L’étudiant doit choisir un minimum d’un cours sur les trois proposés. Cet atelier est proposé aux étudiants de M1 et de M2 et aux étudiants du master multimédia. Chaque cours peut accueillir 20 étudiants maximum.
      Modalités d’évaluation :
      Travaux pratiques et rendu écrit.

      Cours 1 : Pratiques artistiques émergentes et nouveaux médias
      Enseignants : Association APO 33
      Du logiciel à l’expérience collective du « libre » dans la création artistique
      Objectifs et problématique : Le « libre » recouvre un ensemble hétérogène de technologies, de pratiques, de cognitions, d’individuations, de socialisations. Pour ces raisons, le « libre » devrait s’approcher et mieux se cerner dans le cadre de la formation d’une nouvelle époque portée par le numérique; époque qui ne peut se limiter à une approche technicienne : celle du logiciel libre. En effet, le libre s’associe pleinement à l’émergence d’une distribution nouvelle des formes et des
      matières de l’expression qui sont mobilisées dans la création d’un monde commun à venir.
      L’objet de notre travail consistera à dresser une carte d’un champ, le « Libre », particulièrement réceptif à toutes les trans(formations) qui annoncent un déplacement des façons de produire, de transmettre et distribuer les arts. Nous étudierons en particulier les manières par lesquelles des
      pratiques de création artistique se croisent à d'autres champs de pratiques et inventent de nouveaux modes de production, transmission et distribution à travers une intégration des principes qui définissent le champ du "libre". Elles procèdent ainsi à une redéfinition des configurations paradigmatiques qui forment le champ de l'art depuis la fin du 19ème siècle et créent, à l'intérieur même d'un champ de pratiques artistiques en mutation depuis l'avènement des nouvelles
      technologies, un champ propre.
      Pour cette raison le "libre" dans le cadre de ce travail quittera son statut habituel d’adjectif (logiciel libre) pour devenir un substantif. C’est donc une définition extensive du "libre" que nous proposerons à partir d’une enquête réalisée auprès des acteurs mêmes. Nous serons alors mieux à même de synthétiser dans une approche compréhensive un ensemble de phénomènes dont nous pourrions proposer une définition.
      Modalités pédagogiques : de 3 heures à 5 heures / hebdo (48 h/semestre)
      Jeudi de 13h30 à 18h30 : Le cours se divise en 2 parties, une partie théorique (3 heures toutes les 2 semaines) et une partie pratique (atelier de 5 heures toutes les 2 semaines).
      Contenu de la partie théorique : 6 séances de 3 heures
      Il s'agira d'exposer les différents types d'acteurs qui forment un réseau émergent de pratiques artistiques à l'échelle européenne et internationale croisant art sonore, nouveaux médias et expérimentation technologique, en explorant notamment les pratiques du réseau qui se constitue autour du « libre ».
      A travers des exemples concrets de divers collectifs situés en Europe, nous présenterons :
      - les modes de fonctionnement de ces collectifs ou groupes artistiques (démarches collectives, création partagée, travail collaboratif et en réseau) ; et les formes d'inscription sociale de ces pratiques (collectifs artistiques, associations, micro-entreprises, réseaux informels etc.)
      - les types de dispositifs mis en oeuvre pour permettre le développement de ces pratiques (plate-formes web-collaboratives, web-radio en réseau etc.)
      - les modes d'échange et de circulation des travaux produits par ces collectifs (l'économie de ces pratiques)
      - la remise en question du statut de l'auteur et de l'oeuvre, formulée par les licences copyleft
      - les croisements opérés par ces pratiques entre divers champs disciplinaires : création, recherche scientifique et technologique, architecture et urbanisme etc.

      Contenu de la partie pratique : 6 séances de 5 heures
      Il s'agira d'aborder le champ de ces pratiques à travers des expérimentations de dispositifs et des montages de projets collectifs :
      - montage de plates-formes web collaboratives et modulaires : création de pièces en réseau avec interaction avec différents acteurs via internet, construction de patch multi-utilisateurs (machine virtuelles collaboratives). Découverte de divers logiciels, tels que PureData et Jack.
      - projet web-radio : mettre en place une web-radio permanente sur la durée du second semestre qui permette d'explorer et expérimenter différents paramètres de création via le web : la numérisation des données, le flux, l'automatisation, etc.
      - projet de Web-Tv expérimentale : diffusions ponctuelles de travaux et de pièces vidéo en ligne
      - mise en place d'échanges avec des artistes internationaux via internet : convoquer des performances régulières qui mettent en perspective le travail des étudiants dans un réseau de pratiques artistiques.
      Nombre de crédits / S 7 : 4
      Nombre de crédits / S 8 : 4

      Cours 2 : Réseau institutionnel et économie de l’art
      Enseignant : Jean-François COURTILLAT
      Objectifs et problématique : Etre artiste, c'est se tenir au courant et être conscient des enjeux stratégiques afin de mener une communication adaptée vis à vis de son travail. En résumé, établir une attitude ainsi qu'une pratique professionnelle…
      Contenu : Etre artiste un statut, mais aussi des choix de vie
      Différents exemples…une stratégie à court , à moyen et à long terme.
      A chacun de trouver sa position au regard du monde de l'art : institutionnel, réseaux marchand, associatif…
      Etablir des réseaux avec d'autres artistes, des collectionneurs, des critiques d'art, les institutions, les journalistes et ainsi avoir un carnet d'adresse pour établir un meilleur relationnel avec les acteurs de la vie culturelle.
      Echange avec des étudiants d'autres écoles d'Art afin de réaliser une exposition…
      Modalités pédagogiques : 3 heures / hebdo (36h / semestre)
      Lundi de 9h30 à 12h30 en S8 : cours sur les parcours obligés qu'un jeune artiste sortant de l'école se doit de fréquenter. Concours, post-diplôme résidences…exposition
      Les modalités d'une exposition : communiqué de presse, choix des oeuvres, accrochage…
      Modalités d’évaluation : Organisation d'une exposition, carton, communiqué de presse…choix des oeuvres, accrochage…
      Nombre de crédits / S 7 : 4
      Nombre de crédits / S 8 : 4

      Cours 3 : Les outils de gestion
      (cours commun avec le master 2 multimédia)
      • Intitulé du cours : Gestion financière (15h) et entreprise (12h)
      Enseignant : Géraldine BAUPIN, Pascal MISSIR
      Objectifs et problématique : Cette formation permet à l’étudiant d’être capable de réaliser des opérations comptables simples et d’être en mesure de tenir la comptabilité d’une micro-entreprise.
      Cette formation a pour objectif d’initier les étudiants à la tenue de la comptabilité en entreprise.
      Présentation des états comptables de base : journal, grand-livre, balance, compte de résultat et bilan.
      Enregistrement de factures d’achat et de vente ,traitement comptable de la TVA présentation succincte des principaux instruments de paiement inter-entreprises
      Bibliographie : initiation à la logique comptable, Michel Salva, Vuibert
      Modalités pédagogiques : de 3 heures à 4 heures /hebdo ( 27h/semestre)
      Vendredi de 14h à 17h en S8 : Diaporama présentant les éléments théoriques
      Exercices d’application corrigés.
      Vendredi de 14h à 17h en S8 : entreprise
      Nombre de crédits / S 7 : 4
      Nombre de crédits / S 8 : 4

      • Intitulé de l’atelier 2 : L’artiste dans l’espace public
      Enseignant : Anne FREMY
      Ce module propose un cours de 4h au premier semestre et de 8 h au second semestre.
      Objectifs et problématique :
      L’espace public comme champ d’intervention artistique :
      . Qu’est-ce que l’espace public : espaces construits, espaces urbains, friches, espaces publicitaires, lieux publics institutionnels, culturels, scolaires, sportifs, médias, etc …?
      . Quels sont les enjeux d’une intervention artistique dans l’espace public ?
      . Les concepts liés à l’espace public : le contexte (l’histoire, la géographie), le concept d’ »In situ », la dialectique art/architecture, le décoratif et/ou le subversif, etc …)
      . Quelles en sont les modalités institutionnelles (commande publique, concours, 1%, évènementiel, etc …) ?
      Modalités pédagogiques : 4 heures / hebdo (48h / 1er semestre) ; 8h / hebdo (96h / 2nd semestre)
      Jeudi de 9h30 à 12h30 (1er et 2nd semestres) de 13h30 à 18h30 (2nd semestre)
      . Inventaire et visites des commandes publiques réalisées ou projetées à Nantes,
      . Visites d’expositions, d’ateliers, de chantiers,
      . Lecture et analyse de textes et de films essentiels ,
      . Séances de travail avec des artistes et des architectes, des responsables et des initiateurs de projets
      L’étudiant peut suivre ce cours au premier ou au second semestre. Cet atelier est proposé aux étudiants de M1 et M2. Les cours peuvent accueillir 10 étudiants maximum sur inscription.
      Modalités d’évaluation :
      Elaborer un point de vue personnel et argumenté sur l’espace public (travail théorique, écrit).
      Déterminer et expérimenter un champ de l’espace public dans lequel votre travail pourrait s’inscrire.
      Concevoir et représenter un projet.
      La (re)présentation du projet, conçu comme un outil essentiel de la commande publique et comme un projet artistique à part entière, fera l’objet d’une présentation en fin de séminaire, Cette présentation de vos travaux sera ouverte à d’autres enseignants de l’école et à un invité extérieur.
      Nombre de crédits / S 7 : 4
      Nombre de crédits / S 8 : 4

      • Intitulé de l’atelier 3 : Méthodologie de la production
      Cet atelier propose 2 cours au premier et au second semestre :
      - Cours 1 : De l'objet à l'industriel
      - Cours 2 : Images et multimédia
      Enseignants : Jean-Gabriel COIGNET, Claire-Jeanne JEZEQUEL, Georges-Albert KISFALUDI
      Modalités pédagogiques :
      L’étudiant doit choisir un minimum de un cours sur les deux proposés au premier ou au second semestre. Cet atelier est proposé aux étudiants de M1 et M2 . Les cours peuvent accueillir 20 étudiants maximum.

      Cours 1 : De l’objet à l’industriel
      Enseignants : Jean-Gabriel COIGNET, Claire-Jeanne JEZEQUEL
      Responsable d’atelier associé : Jean-Claude MARTIN
      Objectifs et problématiques : La problématique concerne les notions de conception et deproduction envisagées sous l’angle du travail artistique.
      L’objectif est d’amener l’étudiant à acquérir les outils et méthodes lui permettant de concevoir,
      développer, fabriquer les éléments qui constituent son travail personnel.
      -Imaginer : inventer, emprunter, se constituer un corpus de références tant artistiques que techniques, une filiation, e t c…
      -Projeter (afin de communiquer un projet) : plans, dessins, maquettes, échantillons, tests et c…
      -Produire : réaliser des objets et formes tri dimensionnels, aborder les modes de fabrications industrielles en particulier sous l’angle modulaire et sériel.
      Modalités pédagogiques : 8h /tous les 15 jours (48/semestre)
      Jeudi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30 tous les 15 jours.
      -Ateliers thématiques avec invitation d’artistes et de praticiens utilisant des techniques non développées à l’école.
      -Visites d’oeuvres et analyse de leur mode de réalisation (Musée, Frac… e t c)
      -Travail personnel
      Modalités d’évaluation : Dessins de projet, maquettes, « cahier d’atelier » et toute réalisation permise par les moyens techniques de l’école essentiellement liés aux assemblages. D’autres techniques et matériaux pouvant être traités en partenariat avec des entreprises et institutions extérieures.
      Evaluation des étapes du projet et de la réalisation qui en résulte et rendus semestriels
      Nombre de crédits / S 7 : 4
      Nombre de crédits / S 8 : 4

      Cours 2 : Images et multimédia (1er semestre)
      Enseignant : Georges-Albert KISFALUDI (50h/semestre)
      Responsable d’atelier associé : Alexandre MAIRET, Guy BAUZA
      Objectifs et problématique :
      Connaissance historique et actualisée du terrain de la création et de la production multimédia, et mise
      en regard au développement technologique et de sa pénétration sociale.
      Les artistes du multimédia et la culture contemporaine : références et tendances.
      Confrontation au secteur professionnel du multimédia : de la production audiovisuelle à l'innovation numérique.
      Méthodologies de la conception à la réalisation multimédias : savoir quantifier et qualifier un projet et un travail. En particulier, convergences et différences entre la démarche de l'artiste et celle de l'ingénieur.
      Modalités pédagogiques : 4h / hebdo (48h / semestre)
      Jeudi de 13h30 à 18h30 au 1er semestre
      Enseignement commun 2ème cycle et Master 2 Multimédia.
      La pédagogie fera appel à des interventions à préciser en septembre, en particulier d'artistes du multimédia et de responsables de centres de recherche.
      Des visites dans des structures de production et des confrontations avec des professionnels seront des éléments forts de la pédagogie.
      Modalités d’évaluation :
      L'étudiant devra spécifier sa méthode de développement d'un projet multimédia, c'est à dire décrire ce qui serait nécessaire pour sa conception et sa mise en oeuvre. Cette spécification doit faire l'objet d'un exposé écrit et oral documenté et illustré.
      Nombre de crédits / S 7 : 4
      Nombre de crédits / S 8 : 4

      Module 4 : stage ou mobilité
      • Intitulé : Stage ou mobilité
      Enseignant : Directeur de recherche
      Modalités pédagogiques : Le stage doit s’effectuer sur une période d’un mois et ne doit pas excéder 2 mois. Le stage est obligatoire en M1. La mobilité ne doit pas excéder un semestre. Il est recommandé d’effectuer la mobilité en S8.
      Nature des travaux demandés : Rapport de stage ou de mobilité.
      Validation : Directeur et enseignant référent à l’international
      Nombre de crédits / semestre : 5

      Comparer pour mieux choisir:
      En voir plus